Bien que la Société soit spécialisée dans le raffinage du sucre brut importé, elle a aussi la fonction de sucrerie (production du sucre à partir de la betterave). La Société Tunisienne de Sucre dispose d’une unité complète de raffinage assurant une production de qualité.

Outils de production

Machine de Chaulage

Le mélange de jus venant de l’extraction est préchauffé préalablement au chaulage pour une clarification optimale. Le lait de chaux, de l’hydroxyde de calcium ou Ca(OH)2, est mesuré dans le jus pour maintenir le ratio nécessaire et le jus de chaux entre dans un réservoir d’extraction gravitationnel : le clarificateur. Le jus passe à travers le clarificateur à une faible vitesse de manière à extraire les solides et clarifier le jus.

Machine de Carbonatation

La chaux Ca(OH)2 se carbonate par absorption du dioxyde de carbone de l’air. Il se forme du carbonate de calcium CaCO3. Cette réaction n’est possible qu’en présence d’eau. Cette réaction se représente par

Ca(OH)2 + CO2 → CaCO3 + H2O

Cette réaction se déroule sur les murs passés à la chaux, ce qui forme une croûte superficielle de carbonate de calcium. Quand le mur se craquelle, la chaux sous-jacente se retrouve à son tour à l’air et se carbonate. Le mur s’auto-régénère.

Machine de Filtration

Le carbonate de chaux, de même que les impuretés, sont éliminés par filtration. La boue provenant du clarificateur contient encore du sucre, elle est donc filtrée dans des filtres cylindriques rotatifs faisant le vide où le jus restant est extrait et la boue peut être lavée avant de s’en débarrasser. Cela produit une eau sucrée. Le jus et l’eau sucrée retourne alors dans le processus. Un liquide totalement limpide qui contient 12 à 13 % de sucre est ainsi obtenu.

Résine à échangeur d’ions

Les échangeurs d’ions sont des macromolécules insolubles (résine) comportant des groupements ionisables ayant la propriété d’échanger de façon réversible, certains de leurs ions, au contact d’autres ions provenant d’une solution. La résine échangeuse d’ions retire les couleurs du sucre mais aussi les sels présents. La résine est régénérée chimiquement ce qui donne une grande quantité d’effluents liquides. Le liquide clair et légèrement coloré est maintenant prêt pour la cristallisation excepté le fait qu’il soit un peu trop dilué pour la consommation d’énergie optimum en raffinerie. Il est donc préalablement remis dans la chaudière à cristallisation.

Chaudière

Dans la chaudière, l’eau est portée à ébullition jusqu’à ce que les conditions soient bonnes pour la cristallisation du sucre. Quelques poussières de sucre sont ajoutées à la liqueur pour initier la formation de cristaux. Une fois les cristaux formés, le mélange résultant de cristaux et de liqueur mère est envoyé dans une centrifugeuse pour être séparer. Puis les cristaux sont séchés avec de l’air chaud avant d’être stockés, prêt à être expédiés.

Centrifuge de cristallisation

Le sirop est alimenté dans les appareils à cristalliser (ou cuites) où on provoque la cristallisation en ensemençant le sirop amené à sursaturation par des germes de sucre (10 microns soit 1/100e de mm). Au cours de la cuisson (croissance des cristaux) qui va suivre, chaque germe va donner un cristal de sucre de 0,5 à 1 mm de grosseur, selon la demande.

Turbines

Les turbines ont différentes phases de fonctionnement : Remplissage de la turbine à faible vitesse de rotation (200tr/min) afin d’obtenir une répartition homogène sur le tamis, évacuation de l’eau mère entourant les cristaux (égout pauvre) et enfin clairçage par ajout d’eau chaude puis de vapeur pour laver cristaux.

Machines de séchage

Le séchage par pulvérisation (le plus souvent dit : « par atomisation ») des liquides consiste à les pulvériser sous forme de gouttelettes dans un courant d’ air chaud. Une goutte de liquide devient ainsi un grain de poudre. L’ air chaud apporte l’ énergie nécessaire à l’ évaporation de l’ eau. Il sert en même temps à emporter l’ humidité enlevée au produit sous forme de vapeur. L’ atomisation est un procédé très répandu dans l’ industrie alimentaire : lait, sérum ou fractions de celui-ci, extraits aromatiques, jus de fruits, additifs, etc.

Centrales

Depuis sa création, la Société Tunisienne du Sucre produit sa propre énergie. Elle est équipée d’un générateur de vapeur (Chaudière) a partir duquel se produit une transformation d’eau en vapeur haute pression. Cette vapeur servira pour alimenter un groupe turbo-alternateur au niveau duquel l’énergie calorifique se transforme en énergie électrique qui alimente l’ensemble  des équipements de l’Usine.

Cette unité thermo-électrique représente les équipements de la S.T.E.G a capacité réduite .

Centrale thermique

  • Chaudière à tube d’eau.
  • Production vapeur 55 T/H.
  • Etat de la vapeur : 30 bars 400°C.
  • Combustible : Fuel Lourd (BTS N° 2).
  • Tableau de contrôle commande de la chaudière.
  • Unité de traitement d’eau.
  • Unité de conditionnement de fuel.

Centrale électrique

  • Turbine a contre pression alimentée en vapeur haute pression.
  • Alternaeur : 4,5 MW – 5500vol – 50Hz.
  • Poste de tansformation 5500 vol / 400 vol.
  • Tableau de controle commande de la turbine .
  • Tableau de contrôle commande de l’alternateur.
  • Tableau de distribution de l’électricité à l’usine.

Maintenance

La société tunisienne du sucre (STS) est dotée ‘une entité de maintenance centralisée qui a pour objectif le maintien de l’outil de production en bon état d’exploitation en minimisant le taux de panne et en offrant par conséquent une plus grande disponibilité des équipements. La maintenance centralisée présente les avantages suivants :
  • Une affectation efficace du personnel et une bonne préparation du travail.
  • Une optimisation et un meilleur suivi des travaux de sous-traitance.
  • Une tenue rapide et unique des informations par une unique source.

Entité méthodes et réalisations

  • Suivi des interventions en cours de marche.
  • Suivi des pièces de rechange (consommation et stock de sécurité).
  • Préparation planification et déclenchement de la maintenance préventive.
  • Analyse vibratoire et thermographie infrarouge acoustique.
  • Evaluation et rédaction des rapports de synthèse annuels et par période.
  • Planification et suivi des travaux des investissements.

Entité maintenance

  • le service mécanique et chaudronnerie: s´occupe principalement de dépannage, de réparation sur place, de surveillance et maintenance préventive des équipements mécanique de raffinage de sucre.
  • Le service électricité : s’occupe du dépannage, de la réparation sur place, de la surveillance et de la maintenance préventive des installations électriques de l’usine
  • Le service régulation et commandes : s’occupe des installations de contrôles, d’instrumentations d’automatismes et de régulations.